Les nouveaux immigrants bénéficient d’une assurance maladie dès leur prise de statut de nouvel immigrant, s’ils s’inscrivent à une caisse maladie (koupat holim). (Il est conseillé de s’intéresser au sujet des caisses maladie avant votre arrivée en Israël).
Il y a 4 caisses de maladie en Israël, organismes publics à but non lucratif : Clalit, Maccabi, Meuhedet et Léumit. Leurs coordonnées et plus d’infos : Les-caisses-dassurance-maladie/

Print Friendly, PDF & Email

En tant que nouvel immigrant (olé ‘hadach), dès votre arrivée à l’aéroport Ben Gourion et après avoir reçu du conseiller en intégration les formulaires adéquats, vous pourrez vous inscrire auprès de lui, à l’une des caisses maladie de votre choix. Vous pouvez également vous inscrire plus tard, dans un bureau de poste.
Pour plus de détails sur les formalités, notre page Inscriptions-a-une-caisse

Print Friendly, PDF & Email

Vous pouvez souscrire une assurance santé en Israël en tant que touriste.
Vous trouverez les infos sur ce sujet sur notre page : Droits-particuliers/#_touristes

Print Friendly, PDF & Email

La couverture de base concerne des prestations de santé (traitements, médicaments, diagnostics, hospitalisation, etc.) comprises dans le “panier de santé” et fournies par toutes les koupot. C’est assez complet mais pas tout à fait.
Il n’y a pas de mutuelles comme ce qui existe en France et qui rembourserait le ticket modérateur (charge
Pour une meilleure couverture, chaque caisse propose deux types d’assurances complémentaires (bitouah machlim), qui prennent en charge certaines prestations non comprises dans le panier de santé, comme par exemple des consultations ou des opérations en “privé”, des médicaments coûteux, etc. Voir la page Couvertures-des-caisses
Il existe également des sociétés d’assurances qui proposent des assurances santé : Les assurances privées/

Print Friendly, PDF & Email

Vous pouvez trouver s’il existe et s’il est dans le panier de santé en suivant les explications qui figurent dans notre page “Équivalences médicaments France/Israël”

Print Friendly, PDF & Email

Vous trouverez une liste de médecins francophones et des liens vers des sites qui en proposent sur la page “Services de santé en français”.
Certaines caisses permettent aussi de choisir un médecin en fonctoion de ou des langues qu’il parle, voir la page “Trouver un médecin”.

Print Friendly, PDF & Email

Avant de faire votre Alya, il faut commencer par voir quelles sont les formalités à remplir, les documents à fournir et à faire traduire et certifier, les examens à passer et stages à effectuer en vue de la reconnaissance de vos diplômes et de l’obtention d’un permis d’exercer. Vous pourrez ensuite prendre contact avec l’hôpital ou la caisse de maladie que vous souhaitez.
L’association Gvahim propose des programmes pour faciliter l’insertion professionnelle des olim en Israël. Pour les médecins français, elle met en œuvre le programme Olim Medical.
Nous vous conseillons donc de consulter notre rubrique ”Équivalence des diplômes et permis d’exercer” qui regroupe un très grand nombre d’informations qui vont vous aider.

Print Friendly, PDF & Email

Vous pouvez contacter la permanence téléphonique de votre caisse qui vous orientera. Notre page où vous trouverez les numéros à appeler pour avoir une visite à domicile dans un tableau très simple : Quand-les-dispensaires-sont-fermés
Commencez par là et ensuite, il y a aussi la page Visites-a-domicile/ pour plus d’explications.

Print Friendly, PDF & Email

Si vous devez passer devant une commission du Bitouah Leumi, il faut savoir que le B. L. a créé une structure gratuite d’aide pour préparer un passage devant une commission d’évaluation : “Yad Mé’havenet” ou en anglais “Helping Hand”, avec des secrétaires médicales, des médecins spécialistes et des orthopeds.
Voyez le lien vers le site du Bitouah Leumi où vous trouverez les coordonnées pour la contacter :
– anglais : https://www.btl.gov.il/English%20Homepage/stations/Pages/HelpingHand.aspx
– hébreu : https://www.btl.gov.il/snifim/Pages/yadMechavenet1.aspx
Plus d’infos sur le Bitouah Leumi sur notre page : Le-bituah-leumi
BéAtsla’ha !

Print Friendly, PDF & Email

Si la commission médicale du Bitouah leumi vous a attribué 40 % d’invalidité, vous pouvez faire appel de cette décision dans les 60 jours suivant la réception de cette décision.
Voir sur le site du B. L. 
Vous pouvez vous faire aider gratuitement dans vos démarches par le service Yad Mehavenet ou Helping Hand
Les pensions d’invalidité figurent sur cette page du B. L. en fonction de l’incapacité de travail et du taux d’invalidité.
Voir aussi : Les autres droits à des réductions dans divers domaines
Pour connaître vos droits, vous pouvez vous adresser à une assistante sociale du B. L. dans votre ville ou aux services sociaux de votre mairie

Print Friendly, PDF & Email

En général, on a plus rapidement rendez-vous avec un médecin privé.
Il n’y a pas de mutuelles qui prennent en charge le complément à payer.
Mais il y a des assurances complémentaires (bitouah mashlim) proposées par les koupot holim qui remboursent partiellement ou permettent de payer un prix réduit.
Ces assurances donnent la possibilité de consulter 3 à 4 fois par an (selon les koupot) des médecins spécialistes dans leur cabinet ou dans les hôpitaux, dans le cadre du “service médical privé” = “Sharap”.
Cela concerne aussi des consultations pour “havat daat nossefet” (deuxième avis médical) :

2 cas :
– médecins agréés par la koupa et figurant sur une liste dans son site internet, avec une participation allant de 150 à 400 shekels selon l’assurance contractée et selon la koupa.
Pour Maccabi par exemple, cela va de 200 à 400 shekels, et c’est indiqué sur la “carte” de chaque médecin inscrit dans la liste, voir ce lien : exemple

– médecins non agréés, auquel cas une partie (80 % en général) de la visite sera remboursée, avec un plafond de remboursement d’environ 600 shekels selon la koupa

Les assurances médicales proposées par des compagnies d’assurance privées offrent le même genre de prestation (remboursement partiel) Les-assurances-privees

Pages des sites des koupot où figurent les infos :
Maccabi
Clalit
Leumit
Meuhedet

Print Friendly, PDF & Email

À la différence de ce dont on a l’habitude en France, quand on a besoin d’un conseil médical ou de consulter un médecin le soir, la nuit, le week-end ou les jours fériés, il est préférable de ne pas aller automatiquement aux urgences à l’hôpital : pour éviter une longue attente et d’avoir à débourser des centaines de shekels, il vaut mieux savoir où aller en dehors des heures d’ouvertures des dispensaires des caisses de maladie. Voir notre page Quand-les-dispensaires-sont-fermés et pour plus de détails, reportez-vous à nos rubriques en fonction du sujet (Premiers secoursCentres médicaux d’urgenceServices d’urgence des hôpitauxServices téléphoniques d’urgenceVisites à domicile).

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email