Droits du nouvel immigrant

Pour savoir comment vous inscrire à une caisse, voyez la page « Inscription à une caisse », dans la rubrique Les caisses d’assurance maladie.

En tant que nouvel immigrant, vous avez droit à certaines exemptions ou réductions dans le domaine de la santé :

Frais de cotisation à la caisse d’assurance maladie :

Dans le cas où vous ne travaillez pas ou si vos revenus ne dépassent pas 5 % du revenu moyen, vous serez exonéré de cotisation mensuelle pendant les douze premiers mois suivant votre date d’Alya. Présentez à la caisse l’imprimé que l’on vous aura fourni au moment de votre Alya.

(Sources :  brochure du ministère de l’Intégration  site du Bitua’h Leumi – site Kolzchut)


Visite chez un médecin primaire ou secondaire, consultations externes et instituts 
:

Durant la première année suivant votre date d’Alya, vous aurez le droit à une réduction de 50% du plafond trimestriel de participation aux frais pour ces services.
(source : site du ministère de la Santé, page Réductions et exemptions de participation aux frais).

Le plafond diffère selon la caisse à laquelle vous êtes affilié, et est donné par trimestre calendaire et par famille (couple + enfants de moins de 18 ans).

Plafonds après réduction :

Clalit : 100 NIS (site internet Clalit 01/04/2017)

Maccabi : 106 NIS (site internet Maccabi 27/07/17)

Meuhedet : 103 NIS (site internet Meuhedet 23/04/17)

Leumit : 110 NIS (site internet Leumit 01/04/17)

Pour plus d’informations sur les services, les participations aux frais de santé et les plafonds de paiement des différentes caisses, voir la page Visite médicale de soins primaires et secondaires, cliniques externes et instituts, sur le site du ministère de la Santé.

La ville de Jérusalem met à la disposition des nouveaux immigrants francophones des structures pour les accueillir et les conseiller, en français. Voir le site Aliyah 2 Jerusalem.

Pour obtenir des informations directement auprès du ministère de la Santé, vous pouvez appeler son centre d’appel Kol Habriout – La voix de la Santé, au *5400 ou au 08-6241010,
et demander à parler à une personne parlant français (dovère tserfatit).

 

Cotisation au Bitua’h Leumi :

Si vous ne travaillez pas ou que vos revenus ne dépassent pas 5 % du revenu moyen, vous serez exonéré de cotisation à la sécurité sociale (Bitua’h Leumi) durant la première année. Si vous travaillez, votre cotisation sera prélevée à la source sur votre salaire.

Droits pour les touristes

Lorsqu’un touriste entreprend un voyage, il s’enquiert en général de prendre avant de partir une assurance couvrant les éventuelles dépenses de santé survenant lors de son voyage.

L’assurance maladie française peut procéder à un remboursement forfaitaire des soins inopinés à l’étranger, dans la limite des tarifs français de la sécurité sociale. Certains soins peuvent cependant être très chers. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance, qui garantit le remboursement des frais médicaux engagés et le rapatriement sanitaire, en cas de maladie à l’étranger. Si vous êtes détenteur d’une carte de crédit, il se peut que vous souscriviez à une assurance maladie comprise dans le prix de votre carte, et qui soit tout à fait suffisante pour couvrir d’éventuels frais de santé lors de votre séjour. Vérifiez donc avec votre banque. Attention cependant, vous ne pourrez accéder aux services appartenant à une caisse d’assurance maladie.

En Israël, des compagnies d’assurancs proposent des assurances santé pour les touristes, les citoyens de retour, les étudiants ou les travailleurs étrangers.
Quelques exemples :

Sinon, sachez que les caisses d’assurance maladie en Israël, conscientes qu’une grande partie de ces touristes sont des personnes voyageant de manière très fréquente et passant une majeure partie de leur temps en Israël, ont donc développé des programmes destinés à ces touristes ou résidents n’ayant pas droit à la couverture sociale. Elles couvrent une grande partie des services fournis par les caisses à leurs assurés et permet d’avoir accès à leurs structures et centres de soins (sauf services particuliers comme le suivi de grossesse).

 

Droits pour les soldats

Les soldats enrôlés dans le service actif ou dans l’armée de carrière ont droit aux services de santé de l’armée. Les soldats qui ont fini leur service restent inscrits à la Koupat Holim à laquelle ils étaient inscrits avant d’être enrôlés.
Pour plus de renseignements, vous pouvez reporter à la brochure gratuite intitulée “Le service militaire” éditée par le département des publications en français.
Voir le formulaire de demande de brochures gratuites à la fin de la brochure du ministère de l’Alya et de l’Intégration.

 

Droits pour les citoyens de retour

Un citoyen de retour est un citoyen israélien qui revient habiter en Israël après un séjour d’au moins deux ans à l’étranger et / ou répond aux critères précisés sur le site du ministère de l’Alya et de l’Intégration. Voir la définition “Qui est citoyen de retour” ICI.
Un citoyen de retour qui ne s’est pas acquitté de la cotisation pour l’assurance santé pendant au moins 12 mois ne pourra bénéficier de l’assurance maladie qu’au bout d’une période d’attente de deux à 6 mois maximum.
Il peut racheter cette période d’attente en une fois ou en 6 traites au maximum, pour un montant  de 11 190 shekels (au 1.1.2017), qui est le même pour tous.
Il est possible de payer ce rachat depuis l’étranger dans les 6 mois précédant le retour en Israël.

Pour bénéficier à nouveau de l’assurance santé, en plus du rachat de cette période, il faudra être reconnu comme citoyen israélien par le Bitua’h Leumi.

Pour tous les détails des procédures, voir le site du ministère de l’Alya et de l’intégration ICI. (correctif : « Calcul de la période d’aide » correspond en fait aux explications sur le calcul de la période d’attente – en hébreu).

 

 

Print Friendly, PDF & Email