Les services de santé complémentaires ne sont pas toujours fournis comme prévu par les assurances complémentaires des koupot ‘holim, en effet les conditions peuvent être modifiées à tout moment et vous pouvez ainsi vous voir refuser la prise en charge totale d’un certain soin ou médicament pourtant habituellement pris en charge.

Pour éviter ce manque de service de soins complémentaires, des assurances privées existent, appelées Bitoua’h refou’i prati, ces assurances sont qualifiées comme le 3ème niveau de santé et n’appartiennent donc pas au système public. Vous pouvez choisir de souscrire aux services de soins complémentaires proposés par votre caisse d’assurance maladie et prendre une assurance privée en plus ou bien simplement souscrire une assurance privée en plus de votre assurance maladie obligatoire de base. L’avantage avec les compagnies privées, c’est qu’elles respectent toujours les remboursements des soins qui vous sont garantis, et certains contrats (très onéreux) prendront en charge le plein coût de n’importe quelle chirurgie, même à l’international, les soins non liés à la chirurgie, tous les médicaments, les médecines alternatives et bien d’autres encore.

La plupart des grandes compagnies d’assurance existant en Israël proposent des contrats d’assurance santé (les plus importantes sont Harel, Menorah, Clal, Migdal et Haphoenix).

Il y a habituellement trois niveaux de polices d’assurances (de la couverture la moins étendue à la plus étendue) :
• Le 1er couvre une certaine somme pour des transplantations et des interventions chirurgicales à l’étranger en cas d’urgence
• Le 2e couvre un nombre un peu plus élevé d’interventions urgentes non prises en charge par les koupot et certains types de traitements améliorant la qualité de vie. Vient en complément de l’assurance complémentaire de la koupa
• Le 3e couvre un très grand nombre de maladies et de cas d’urgence, indépendamment de leur couverture ou non par la koupa et l’assurance complémentaire

Les couvertures de ces polices de base varient un peu selon les compagnies d’assurance. En plus, celles-ci proposent des « mini-polices » d’assurances concernant des sujets particuliers. Les plus répandues sont :
Examens médicaux de médecine préventive, y compris bilans, scanners et IRM
• Médecines alternatives
Médecin personnel
• Médecine accélérée : pour effectuer sans attendre des examens médicaux
• Somme ponctuelle reçue en cas de maladie grave
• Soins dentaires

Il n’est pas rare que des sociétés signent un accord avec une compagnie d’assurance privée permettant ainsi de faire bénéficier à leurs employés et famille d’un prix intéressant.

Cependant, chacun peut souscrire, de manière directe ou via un courtier d’assurance, à une assurance santé privée.

Contrairement aux assurances complémentaires proposées par les caisses de maladie, il est généralement nécessaire de remplir un questionnaire santé avant de souscrire au contrat d’assurance. Certaines assurances sont spécifiques aux soins dentaires.

Une certaine partie de ce qui est couvert par les assurances des caisses de maladie est également couvert par les assurances privées. La question est donc de savoir ce qui est le plus bénéfique pour vous.

Source : le site Assurances monde

Print Friendly, PDF & Email