La définition de malade chronique est donnée par le ministère de la Santé.
Une personne est considérée comme malade chronique si son état répond à  un des trois critères suivants :

  • Souffrir d’une des maladies comprises dans la liste établie par le ministère
  • Prendre mensuellement un des médicaments figurant sur la liste établie par le ministère
  • Ne pas être dans un de ces deux cas mais prendre un traitement pendant 6 mois au moins

La liste exhaustive des maladies et traitements définissant les malades chroniques est consultable sur le site du ministère de la Santé : version en français, en hébreu – (7.2017).  Elle a été fixée par la Circulaire du directeur adjoint au contrôle des caisses maladie et des services de santé supplémentaires (07.2015).

Les malades chroniques, comme définis par le ministère de la Santé, ont droit à un plafond trimestriel de dépense pour les médicaments compris dans le panier santé (comprenant également les médicaments qui ne sont pas liés à la maladie chronique elle-même). Ce plafond diffère légèrement selon les caisses.
Les malades chroniques ayant atteint l’âge de la retraite et recevant une allocation de revenu bénéficient d’une réduction de 50% du plafond de base.

Cela signifie que le patient n’a pas à débourser plus que cette somme plafond par trimestre pour ses traitements.

Plafonds trimestriels de dépense selon chaque caisse – Source : site du ministère de la Santé  : call.gov.il , mis à jour 02.04.2017 :
call.gov.il – kol habriout est un site très complet (en hébreu) donnant des infos sur les droits, traitements, comparaisons des assurances santé, etc.

Clalit : 952 shekels

Maccabi : 910 shekels

Meuhedet : 924 shekels

Leumit : 957 shekels

Les patients atteints de maladies graves (cancers, SIDA, Gaucher, mucoviscidose, hémophilie, thalassémie, tuberculose et maladies nécessitant une dialyse) ou dont le pourcentage de handicap (calculé par le Bitua’h Leumi – voir paragraphe sur les commissions médicales) est supérieur à une certaine valeur sont exempts de toute dépense médicale effectuée au sein de leur caisse.

Aussi, en fonction de la maladie, les patients ont droit à des réductions pour certains appareils médicaux ou traitements spécifiques, ou pour les transports liés aux besoins médicaux.

En cas de maladie chronique ou grave, il est conseillé de s’adresser auprès de chaque caisse afin de connaitre la manière dont elle prend en charge cette maladie (soins médicaux spécifiques, traitement, matériel médical nécessaire, etc.), et de prendre ces informations en considération parmi vos critères de choix.

Chaque caisse dispose d’un département de visites à domicile offrant une panoplie de services médicaux et paramédicaux au domicile des personnes ne pouvant pas se déplacer à cause de leur pathologie. Informez-vous auprès de votre médecin traitant.

Pour plus d’informations en français sur les réductions et exemptions de participation aux frais, cliquez ICI (source : ministère de la Santé – 17.07.2016).

Print Friendly, PDF & Email