Lorsque l’on a un rendez-vous par la koupa, le temps officiellement accordé aux visites est excessivement court (certains rendez-vous sont donnés toutes les 10 minutes !). Certains médecins accordent néanmoins un peu plus de temps, mais les visites sont relativement courtes (elles le sont moins chez les médecins recevant en privé). Il est donc souvent utile de préparer sa visite, à plus forte raison si elle se déroule dans une langue étrangère.

Quelques conseils pour préparer sa visite :

  • Listez le ou les motif(s) de sa visite et en préparer une description (nature de la plainte, depuis quand, si déjà traité et comment, etc.). Vous pouvez vous aidez de notre lexique pour trouver comment traduire certains mots-clés.
  • Listez les médicaments que vous prenez (nom, dose, depuis combien de temps).
  • Préparez les documents liés à l’historique de votre état de santé, si vous avez déjà été traité pour le ou les motif(s) de votre visite. Si ces documents sont en français et que votre médecin n’est pas francophone, préparez une traduction des points importants.
  • Faites une liste de questions que vous amènerez avec vous et n’hésitez pas à les poser même si le médecin semble pressé !
  • N’oubliez pas votre carte magnétique. Elle est nécessaire au médecin pour enregistrer la visite, avoir accès à votre dossier médical, fournir une prescription, une lettre de référence, etc.

Lors de la visite : 

  • Depuis le mois d’avril 2015, il existe un service gratuit de traduction par téléphone mis en place par le ministère de la Santé. L’interprète traduit au fur et à mesure la conversation entre le médecin et le patient.
  • Ce service est mis à la disposition des patients membres des quatre caisses** (pour le français) dans leurs centres médicaux pour les professions médicales et paramédicales. Pour l’ensemble de la population, il fonctionne dans les hôpitaux publics appartenant à l’État et dans les services du ministère de la Santé.
  • C’est le médecin qui va composer le numéro *5144 pour joindre ce centre de traduction et qui va demander à utiliser ce service. S’il ne le connaît pas, vous pouvez lui montrer le numéro à appeler en disant : « yesh sherout tirgoum telephoni mimisrad habriout, tsari’ch lehitkasher la mispar hazé » (« Il existe un service de traduction par téléphone offert par le ministère de la santé, il faut appeler ce numéro »).
  • Avant l’appel, vous pouvez spécifier si vous souhaitez que l’interprète soit un homme ou une femme.
  • Les interprètes ont reçu une formation sur les termes médicaux. Ils sont tenus au secret médical et n’ont pas accès à votre dossier ni à votre nom.
  • Ce service fonctionne du dimanche au jeudi de 8h à 19h et le vendredi de 8h à 13h.

Sources : sites tel-avivre.com et femininisrael.com
** Vérifié par téléphone au centre de traduction le 25.7.16

Hôpitaux publics concernés : Shiba (Tel Ashomer), Ihilov (Tel Aviv), Wolfson (Holon), Hillel Yafeh (Hadera), Rambam (Haïfa), Bnei Tsion (Haïfa), Galilée (Nahariya), Ziv (Safed), Poria (Tibériade), Barzilai (Ashkelon) et Assaf Harofeh (Tsrifin).

Si le médecin vous prescrit des médicaments :

  • Si vous êtes allergique à un médicament, si vous êtes enceinte ou allaitez, rappelez-le-lui !
  • Si vous prenez déjà des médicaments, faites-en part au médecin et demandez-lui s’il n’y a pas de problème d’interaction avec ceux nouvellement prescrits

Trois questions auxquelles vous devez avoir les réponses avant de sortir de la visite :

  • Quel est mon problème médical principal ?
  • Quoi faire pour le traiter ?
  • Pourquoi est-ce important de faire ceci ?

Si vous avez réponse à ces trois questions, cela couvre déjà une très grande partie des informations à obtenir. Si vous avez plus de temps, vous pouvez également engager la conversation sur d’autres questions :

  • Si le médecin vous suggère d’aller rendre visite à un médecin spécialiste, demandez-lui :
    • S’il a des recommandations de médecins et leurs coordonnées (téléphone pour prendre rendez-vous et lieu de consultation)
    • S’il est nécessaire de revenir pour avoir un suivi chez lui
  • Si le médecin vous prescrit des examens complémentaires, demandez-lui :
    • S’il a des recommandations de lieu pour faire les examens
    • Les conditions nécessaires pour cet examen (à jeun, à une certaine période, etc.)
    • Qui reçoit les résultats et comment vous serez au courant
    • S’il est nécessaire de venir pour un suivi après l’examen

Pour imprimer un aide-mémoire, cliquez ici.

Print Friendly, PDF & Email